Mairie Fleury mérogis NON aux immeubles

Ville de Fleury-Mérogis : la naissance de notre association !

Nous avons le plaisir de vous convier, conformément aux engagements pris lors de notre dernière rencontre en date du 29 juin dernier, à la 1ère assemblée constitutive de notre association « Le Village Fleury » qui se tiendra le

le mercredi 7 septembre, à 20h30, salle Gavroche (après l’Eglise), 

A cette occasion, nous approuverons les statuts de LVF, élirons la ou le président(e), ainsi que les membres du bureau. Nous définirons ensemble les grands axes de nos futures actions ainsi que nos prochaines interventions pour mieux faire connaître, préserver, sauvegarder, et améliorer notre patrimoine local architectural, environnemental, le cadre de vie, mais aussi en créant du lien et de la solidarité entre les habitants du quartier, par la mise en place de temps de festivité et d’animation. Nos actions seront empreintes d’un esprit de stricte neutralité vis-à-vis des formations politiques ou confessionnelles.

 Venez nombreux….en famille, entre voisins….

Les statuts de l’association « Le Village Fleury » sont consultables ici

Le village de Fleury-Mérogis dit NON aux immeubles  !

Les habitants de la Ville de Fleury-Mérogis ont découvert en mars un projet dément de saccage de leur village : destruction de jolies maisons, suppression d’espaces arborés (jardins avec de beaux arbres vont disparaitre !) afin de construire des immeubles gigantesques et un parking souterrain. Le Maire de Fleury-Mérogis semble soutenir ce projet affreux contre l’avis de ses administrés. Il défend quasiment ouvertement son « petit promoteur »…On ne sait trop pour quelles mauvaises raisons…

La ville de Fleury-Mérogis et son village entrent en résistance !

Bien évidemment, aujourd’hui, les habitants du Village disent NON à ce projet immonde et sont mobilisés depuis la triste nouvelle. Ils décident de passer à l’action. Le Collectif des habitants en colère « Main basse sur le village » constitué de citoyens de tous bords est bien décidé à faire entendre raison au Maire de la Ville et au promoteur !

Atelier Participatif  Plan Local d’Urbanisme du Village de Fleury Mérogis

ville fleury mérogis pluLors de nos rencontres sur le PLU (Plan Local d’ Urbanisme) à Fleury Mérogis et notamment la dernière réunion du 10 février 2017 à laquelle a participé un bon nombre d’adhérent(e)s de notre association ainsi que Monsieur Jean-Louis BERNARD – Géographe/Paysagiste/Architecte , invité à cette occasion, ensemble, nous avions pris la décision de nous réunir sous la forme d’un atelier, pour travailler concrètement et directement sur les plans cadastraux du village de Fleury-Mérogis, afin de transposer les 3 règles, préceptes* , adoptés le 10 février, aux parcelles de qui pourraient être concernées par de futures constructions.

Le Dimanche 9 avril 2017 à la Salle GAVROCHE de 14 à 18H

*Rappel des 3 préceptes adoptés le 10 février Respecter la vocation essentiellement pavillonnaire qui est la norme urbanistique du village – Poursuivre la règle du R+1, qui est la norme urbanistique du village de Fleury – Poursuivre la règle, construction d’un pavillon sur un terrain d’environ 400 m2, qui est la norme urbanistique de village.

Village Fleury-Mérogis : 3 immeubles dans ce joli jardin ?

A Fleury-Mérogis, la fin d’un espace vert ?

Pourquoi raser un si beau jardin de 1 500 m2 pour construire 3 immeubles  de 11 mètres de haut et un parking souterrain sur 750 m2 ?
Les habitants disent NON à la Mairie et à son petit promoteur destructeur !

ville de Fleury-Mérogis, affiches de lutte

La résistance du village de Fleury-Mérogis

Pour montrer leur opposition au saccage de leur cadre de vie, les villageois pétitionnent, placardent des affiches, se réunissent et prévoient des actions chocs. Esprit gaulois, résistance face au Maire, recours et référé au Tribunal !

Village de fleury mérogis borit

La Mairie de Fleury-Mérogis attaquée

Les habitants refusent le rasage de ce beau pavillon pour construire des immeubles. Le bourg historique de la Ville et leur qualité de vie sont menacés par ce projet « béton ». Ils exigent du maire l’annulation du permis de construire !