ville fleury merogis top secret

Le rapport qui fait peur à la Ville de Fleury-Mérogis

Le rapport municipal vient d’être dévoilé à la Ville de Fleury-Mérogis : aux « 7 hectares », il s’agit bien d’un centre d’enfouissement de déchets !

Il y a 3 mois, la Ville de Fleury Mérogis disait « faire du Bio »

ville flery merogis petis poisDans sa Lettre, en date du 13 avril, notre Maire, aujourd’hui démissionnaire, nous écrivait  « comme vous le savez, depuis quelques années le terrain dit des « 7 hectares accueille de la culture soit de maïs soit de tournesol »  mais aussi « il me semblait important de vous annoncer que les 7 hectares accueilleront bientôt de la culture de légumineuses ».

 

2 mois après : une décharge en pleine Ville de Fleury Mérogis

Aujourd’hui, 2 mois après, c’est officiel : Les 7 hectares seront une décharge. Sous couvert de la culture de légumineuses bio à fin d’alimentation animale, de 7 arpents cultivés depuis plus d’un siècle, l’ancien maire nous a vendu en toute discrétion, une plate-forme d’enfouissements de déchets inertes (installation de stockage de déchets inertes*) négociée par lui seul sans consultation du conseil municipal. Le récent rapport du laboratoire est sans appel : pas de terre végétale sur le terrain, confirmation de l’enfouissement des déchets. ville fleury merogis gravat dechage

Quelques chiffres :

  • La ville de Fleury Mérogis a payé à la société Terrasol Environnement* la somme de 5 040 euros pour aménagement et la mise en culture des 7 hectares
  • 6 800 euros pour une mission de « carottage » par la société IGEOTEX, en 10 endroits (soit 0,10 m2 sur les 70 000 m2 du terrain concerné) en présence de l’huissier (600 euros), du chef de chantier et d’un représentant administratif de la mairie et en l’absence de votre association locale Village Fleury …donc une mission suspecte et non contradictoire !

Lors de la séance du conseil municipal en date du 26 juin , Mme Cabeza, 1ère adjointe au maire de la ville, déclarait qu’en cas de fermeture de chantier, rupture de contrat, la mairie de Fleury Mérogis devrait régler à la société Terrasol la coquette somme de 2 Millions d’euros ! Quel est en fait le coût réel de ce chantier ?

Même en Ville de Fleury-Mérogis : Un peu de bon sens ne nuit à personne !

Pour planter des légumineuses, vous le savez bien, il fallait seulement retourner la terre et l’amender légèrement.

  • Fallait –t-il pratiquer des affouillements très profonds ?
  • Fallait-il surélever les 7 hectares de 2 mètres de hauteur ?
  • Non pas, en effet pour la culture de légumineuses qui ont des racines sur 30 cm !, mais bien pour y déverser 350 000 m3 de déchets inertes !

Ville de Fleury Mérogis : A qui profite « le crime » ?

On avait annoncé un champ bio, aujourd’hui on a une décharge. Depuis le début de cette affaire, on nous a menti, dissimulé la vérité : mais la vraie raison de ce gigantesque chantier c’était d’accueillir environ 350 000 m3 de déchets provenant entre autre des divers chantiers du Grand Paris…à raison de plus de 150 camions par jour depuis l’ouverture du chantier !!! Bravo, pour le bilan carbone …..

Depuis le début de cette affaire, on nous a menti, dissimulé la vérité, il ne devait entrer sur les 7 hectares que de la terre végétale selon les textes ( arrêté du maire entre autres…. ) alors qu’il s’agit de déchets inertes !!!ville fleury merogis gravats tas

Alors aujourd’hui, nous posons simplement la question : à qui profite « le crime » ? Derrière ce scandale écologique majeur sur la Ville de Fleury-Mérogis, qui tire les ficelles et défend « à la vie a la mort » les intérêts des pollueurs ? Qui soutient la création de ce centre de stockage de déchets inertes, qui sont les décisionnaires et quels intérêts financiers défendent-ils ?
Quand la Maire par intérim arrêtera-t-elle cette décharge et prouvera-t-elle ainsi sa bonne foi et son intégrité ?
Quand la Maire par intérim décidera-t-elle la remise dans son état initial de cette zone naturelle protégée ?

 

Petit lexique de la décharge des 7 hectares à Fleury Mérogis :

Déchets inertes : ce sont des déchets qui ne se décomposent pas, ne brûlent pas, et ne produisent aucune autre réaction physique, chimique ou biologique de nature à nuire à l’environnement (ex : pavé, sable, gravats, tuiles, béton, ciment, carrelage)

Terre végétale : la terre végétale désigne la couche supérieure d’un sol, née de la décomposition de la matière organique et que l’on retrouve dans les jardins……

ville de fleury merogis rapportLégumineuses : le terme désigne des plantes dont le fruit est une gousse. Plusieurs légumineuses sont d’importantes plantes cultivées, parmi lesquelles le soja, les haricots, les pois, le pois chiche, l’arachide, la lentille cultivée, la luzerne cultivée, différents trèfles, les fèves, le caroubier, la réglisse…

ISDI : une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) (ex- « décharge de classe 3 »1) est une installation classée qui réceptionne des déchets inertes en vue de les éliminer par enfouissement ou comblement sur site.

Dossier Top secret : dossier pour la création d’une décharge de stockage de déchets en pleine Ville de Fleury-Mérogis, dossier négocié entre le Maire seul et l’entreprise sans passer par les élus ou le conseil municipal. Les conditions du « marché » sont réputées confidentielles et non publiques…